Miracle Morning : témoignages de femmes


Non classé / samedi, avril 21st, 2018

Il y a environ un mois, j’ai décidé d’aller à l’encontre de mes aprioris et de tester le fameux “Miracle Morning” dont tout le monde parle. Je vous livre ici mon ressenti sur ce que j’ai retenu de cette méthode. Je vous expliquerai pourquoi cette routine m’a apporté des éléments positifs, bien que j’ai décidé de stopper l’aventure momentanément.

Un an plus tôt. J’ai découvert l’existence du Miracle Morning un peu par hasard, comme la plupart d’entre-nous, au détour d’une conversation. A l’époque, j’étais assez révoltée contre celles et ceux qui prônent le minimum de repos pour un maximum d’efficacité.
Mince alors ! C’était le seul moment où on nous laissait tranquille jusqu’ici : notre temps de sommeil. Vous l’avez compris, à ce moment-là il n’était pas question pour moi de troquer la moindre petite minute de sieste contre n’importe quelle activité nécessitant d’avoir les yeux ouverts.

Et puis j’ai constaté autour de moi les bénéfices – apparemment – perçus par quelques personnes auxquelles j’accordais du crédit. Majoritairement des twittos ou blogueurs, car dans la “vie de tous les jours”, je croise difficilement des personnes enclines à tester ce genre de méthode. J’ai commencé par lire le livre de Hal Elrod, fondateur du concept (ou en tout cas, celui qui y a apposé un nom). 

Mais qu’est-ce que c’est déjà le Miracle Morning ?

Il s’agit d’une routine matinale, proposée originellement par Hal Elrod donc, jeune homme rescapé d’un grave accident devenu coach en développement personnel. Son leitmotiv ? Sortir d’une vie médiocre pour enfin réaliser ses rêves. Alors qu’il est dans une période creuse de sa propre vie (dépressif, ruiné suite à la crise économique et sans projet), un ami lui conseille de se lever plus tôt pour aller courir. Là, c’est une vraie révélation. Non seulement Hal Elrod réalise que ce changement matinal impulse une meilleure dynamique à ses journées, mais également que ce réveil aux aurores commence peu à peu à transformer sa vie…
Il propose à ses clients coachés de tester sa méthode, et obtient des résultats miraculeux, ainsi que des retours très encourageants. Il écrit le livre que nous connaissons sur les conseils de ses proches, en 2012. Le succès ne se fait pas attendre, et sa méthode est rapidement propagée à travers le monde. Certains l’appliquaient évidemment déjà depuis toujours, sans pour autant donner un nom à ce concept.

Loin d’être un simple lever plus tôt qu’à l’habitude, le Miracle Morning expliqué par Hal Elrod est en fait tout une technique visant à vous confectionner une toute première partie de journée qui vous permettra d’organiser l’entièreté de celle-ci. L’idée principale restant toujours de se fabriquer une vie meilleure à l’aide de quelques petites actions effectuées quotidiennement, très tôt dans la journée. Pour lui, un bon Miracle Morning se décline en 6 “life-savers”, c’est à dire 6 éléments clefs pour construire sa vie de façon saine :

  • Silence

Hal Elrod affirme qu’il est indispensable de commencer sa journée par le silence, pour plus de sérénité. En fonction de votre personnalité, vous pouvez préférez un fond musical afin de créer une ambiance plus propice à la concentration (c’est mon cas !)

  • Affirmation

Si vous êtes adepte de la loi de l’attraction, vous connaissez sûrement le principe des affirmations. Elles consistent à se répéter à soi-même des pensées positives. A force d’être répétées (ou écrites), ces affirmations produiront nécessairement des effets positifs, et vous en connaîtrez le pouvoir d’auto-réalisation.

  • Visualisation

Tout comme les affirmations, la visualisation découle également du principe de la loi de l’attraction. En imaginant (de manière très concrète et détaillée) votre vie idéale, et en ressentant les bienfaits de cette projection, vous vous conditionnez à réussir vos projets.

  • Exercice

Pour rester en bon santé, rien de tel qu’un peu d’exercice physique. Cela vous permet aussi d’être dans de bonnes dispositions dès le matin.

  • Reading

Hal Elrod conseille de lire des livres de développement personnel s’inspirant des conseils issus de l’expérience d’autres personnes. Et d’ainsi, acquérir les clefs pour mieux gérer sa propre vie.

  • Scribing

L’écriture à un pouvoir créateur et libérateur. Le journaling est fortement recommandé par Hal Elrod, ainsi qu’une lecture des pages de votre journal à interval régulier. Cela permet de se rendre compte de notre cheminement, et de nos avancées.

Les 6 life S.A.V.E.R.S sont un guide. Nous pouvons organiser notre matinée comme nous le souhaitons. A titre d’exemple, voici quelle peut être la durée des différentes séquences de votre Miracle morning d’une heure selon le livre :
– silence (5 minutes)
– affirmations (5 minutes)
– visualisation (5 minutes)
– exercice physique (20 minutes)
– lecture (20 minutes)
– et écriture (5 minutes).

Le Miracle Morning est pour lui plus qu’une routine, c’est une philosophie de vie. Pour réussir sa vie, il faut d’abord travailler à prendre soin de soi. Et cela commence dès le matin. Sans s’accorder du temps pour son épanouissement personnel, difficile de prétendre à l’excellence (tout domaine confondu). L’auteur propose donc ces 6 exercices à réaliser, en principe, une heure avant l’heure de votre réveil habituel. En l’espace d’une heure, vous travaillez sur votre développement personnel, afin de vous construire une meilleure vie.

Vous n’êtes pas du matin ? D’après mes lectures de nombreux témoignages à ce sujet, c’était justement le cas de la majorité des personnes ayant tenté (et adopté) l’expérience du Miracle Morning. Alors pourquoi pas vous…

J’ai voulu tester par moi-même ce concept finalement très alléchant. Finalement, j’ai choisi la période de ma vie s’y prêtant le moins, mais je me suis dit que si je n’essayais pas maintenant, je ne le ferai jamais.

A quoi ressemble le Miracle Morning d’une maman qui allaite ?

Avant toute chose, je préfère rappeler qu’il s’agissait d’une expérience momentanée, et que j’ai toujours été à l’écoute de mon corps. Si vous êtes maman et allaitante, je ne vous conseille pas de tester le Miracle Morning pendant cette période délicate.
Pourquoi ?
Parce que la nuit est la période où l’on fabrique le meilleur lait pour son bébé, toutes les conseillères en lactation vous le diront. Il est plus gras, et en plus grosse quantité. Le repos est primordial quand on est une jeune maman. Et là je parle de repos physique et mental. Vous aurez tout le temps de vous construire une routine matinale par la suite, croyez-moi.

Cependant le Miracle Morning n’a pas été une mauvaise expérience pour moi, une fois intégré le fait que je ne devais pas forcer mon corps à sacrifier de longues minutes de sommeil (malgré un esprit très tenté par l’idée).

Parce qu’en vérité, en pratiquant le Miracle Morning, on est supposé se coucher naturellement plus tôt, chose impossible quand on a un nouveau-né à la maison.

Après avoir testé cette nouvelle routine pendant dix premiers jours, j’en ai tiré des bénéfices certains : étant maman de deux enfants, il m’était très difficile de trouver des moments de calme pour pouvoir écrire. Or, en me levant une heure plus tôt qu’à l’accoutumé, j’ai réussi à être mille fois plus productive et à libérer ma charge mentale pour la journée (en planifiant).

J’ai également introduit des séances de méditation quasi-quotidienne depuis que j’ai découvert le Miracle Morning, et je dois avouer que c’est la meilleure chose que cette routine ait pu m’apporter. J’ai commencé avec l’application Petit Bambou avant de trouver moi-même des exercices à ma portée sur Youtube ou dans des podcasts. Désormais, je conserve cette pratique en libérant du temps chaque jour (dix minutes suffisent). Parfois le matin, parfois non.
C’est aussi un moment privilégié pour programmer la journée (ou la semaine quand il s’agissait du lundi), et ressentir ainsi une meilleure sérénité quant à l’organisation de toute la famille.

Au-delà de ces dix premiers jours de test, j’ai choisi d’aménager mon Miracle Morning afin de ne pas compromettre mon allaitement. En effet, mon fils de 3 mois se réveillait lui-même à 6h du matin, heure à laquelle j’avais choisi de me lever pendant cette nouvelle routine. Impossible de le faire attendre alors qu’il avait faim, vous en conviendrez.

Adieu Miracle Morning. Bonjour compromis.

Je me lève maintenant une demi-heure avant mon heure habituelle de réveil, et j’alterne entre les six life S.A.V.E.R.S selon mon envie du moment. La seule constante est la méditation, que je conseille à tous. Quand mon fils sera mieux réglé, je compte bien réitérer l’expérience car je pense que le Miracle Morning est excellent pour les mamans, qu’elles se sentent débordées ou pas ! On a toujours besoin d’un temps pour soi.
Après tout, quand une mère a vraiment le temps de procéder à ce moment d’introspection et de développement personnel sinon le matin très tôt, quand tout le monde dort encore à points fermés ? Et lorsqu’on a pris l’habitude de se lever dans la confusion, croyez-moi, une semaine de Miracle Morning est salvatrice à bien des égards.
Se remplir l’esprit de visualisations positives, avant d’être prise dans le flux du quotidien, permet de démarrer la journée avec un bien-être intérieur qui rejaillira assurément sur toute la famille.
Je compte bien continuer cette pratique, qui ouvre la voie à tout un tas d’autres petits exercices de bien-être.

Le Miracle Morning fait partie de leur vie

Mon témoignage est celui d’une femme mariée, maman de deux enfants et qui allaite le petit dernier de quelques mois. S’il est utile, il ne couvre pas la majorité de la population. Aussi, j’ai souhaité interroger plusieurs personnes de mon réseau, travaillant de chez elles ou non, sans enfant, afin qu’elles puissent vous livrer leur ressenti… J’ai eu le retour de cinq super-nanas, qui vous livrent en quelques mots leur retour d’expérience.
Plus un podcast à découvrir ici, par Gabrielle du blog labienheureuse.fr

Parmi elles, il y a d’abord eu Fanny. Chargée de communication, rédactrice web mais aussi sophrologue, elle travaille depuis chez elle ou elle vit en couple. Elle se décrit comme une personne plutôt fâchée avec le réveil, manquant bien souvent de temps pour se préparer dignement avec une journée de boulot. Quand on est freelance et qu’on n’a pas de rendez-vous calés en matinée, la tentation est grande de rester en pyjama… C’est ce qu’a fait Fanny pendant quelques mois, avant de se rendre compte que cela finissait par avoir des répercussions négatives sur son moral. Prenant un soin particulier à développer les actions et sentiments positifs, Fanny a entrepris d’essayer le Miracle Morning pour réussir à se lever.
Depuis l’été dernier, elle se lève une heure plus tôt que son réveil habituel, et ce, trois fois par semaine minimum. Dans le Miracle Morning de Fanny, il y a de la méditation ou de la sophrologie, du yoga, du petit-déjeuner équilibré, un thé, de la lecture ou un peu d’Instagram. Et du silence.
Pour elle, le Miracle Morning s’inscrit définitivement dans sa quête d’une vie où le bien-être devient central. Cette routine lui a apporté une vraie parenthèse pour prendre soin d’elle. Fanny n’hésite pas à s’accorder des grasses matinées autant que nécessaire, tout en revenant au Miracle Morning lorsqu’elle en ressent à nouveau le besoin.
Aux personnes qui travaillent en freelance et n’ont pas encore d’enfant, elle conseille d’essayer dès que possible car il s’agit pour elle de la situation idéale pour profiter pleinement d’un Miracle Morning efficace.

Morgane, en couple, a aussi voulu apporter son propre témoignage. Elle aime se lancer des challenges, c’est un peu comme cela qu’elle en est venue à tester le Miracle Morning. Elle est manager dans le domaine artistique mais également entrepreneuse en coaching et photographie. Elle aussi vit en couple, sans enfant. Avant de pratiquer le Miracle Morning, elle se levait une demi-heure tout juste avant de devoir partir travailler… et ce qui l’a amené à tester cette routine, c’est la simple curiosité. Son Miracle Morning c’est une grosse séance de yoga, de la lecture, des affirmations et de la méditation. Elle s’y colle avec bonheur tous les jours sauf période de fatigue avérée. Cette nouvelle routine lui donne la sensation de mieux maîtriser sa vie, et lui apporte plus de joie tout en restant productive. Elle recommande l’application Fabulous pour les personnes souhaitant s’essayer à l’exercice.

Data Analyst au sein d’un grand groupe, Aurélie m’a également fait part de son retour d’expérience. Cela fait déjà plusieurs années qu’elle s’essaie à cette nouvelle routine.
Elle me décrit ses matins avant de connaître le Miracle Morning : fades et même inexistants. Aujourd’hui, elle se lève 2h avant son heure habituelle, soit 6h. Pour elle, tester le Miracle Morning c’était d’abord s’offrir la possibilité de vivre quelque chose d’extraordinaire. Elle m’explique qu’elle est plutôt du genre à “hiberner” le soir, et que le seul moment de la journée qui lui permettait de s’offrir un peu de temps pour soi était donc le matin.
Son témoignage est très intéressant, car elle s’est permis un aménagement de la routine habituelle d’un Miracle Morning. Contrairement aux autres personnes interrogées, Aurélie exécute un Miracle Morning qu’elle qualifie elle-même de monotâche. C’est à dire qu’à l’inverse de la pratique décrite par Hal Elrod, proposant une heure de mini-activités accolées les unes aux autres, Aurélie préfère elle, concentrer son esprit sur un élément.
En revanche, il y a toujours une constante pendant ce moment : le café !
Pour elle, le Miracle Morning c’est aussi la possibilité de développer des projets en dehors de son emploi salarié (rédaction de ebooks, d’articles de blog).
Pour Aurélie, la fatigue est inexistante le matin : c’est au contraire pleine d’une énergie nouvelle qu’elle commence ses journées. Elle apprécie le charme de ces heures studieuses alors que le soleil n’a pas encore pointé le bout de son nez.

“On a l’impression de voler du temps à la vie. D’être un super héros en quelque sorte.”

Ses conseils pour les novices en Miracle Morning ? Y aller progressivement, c’est à dire de ne pas se lever directement 2h avant son réveil mais plutôt 1h. Aussi, de planifier les tâches que contiendront votre nouvelle routine, pour ne pas se perdre dans des activités chronophages (je pense aux réseaux sociaux !) Le Miracle Morning porte bien son nom pour Aurélie, car il lui a permis de faire aboutir ses projets, et de retrouver l’envie de se lever.

Le dernier témoignage de cette série nous est apporté par Leïla, qui a lancé sa micro entreprise depuis peu, après avoir été chargée de communication au sein d’un théâtre. Elle vit en colocation. Comme l’auteur du livre, elle s’est intéressé aux pouvoirs du Miracle Morning en plein burn-out. Le réveil était emprunt de stress et d’angoisse, avec l’envie d’avancer la journée le plus rapidement possible jusqu’au soir. Le Miracle Morning, c’est un peu l’élément qui lui a permis de glisser doucement vers une prise de conscience générale, comme quoi sa vie pouvait être différente. Une vie au sein de laquelle elle serait actrice de sa transformation, et embrasserait des projets positifs. Elle le qualifie elle-même de “déclic intérieur”. C’est ainsi que Leïla s’est intéressée au développement personnel, pour ne plus en décrocher.
Son combo gagnant pour un Miracle Morning réussi est constitué de sport, de musique, et de lecture !
Le Miracle Morning lui a déjà beaucoup apporté en l’espace de deux années : disparition du stress chronique et de l’anxiété, meilleur rapport avec les autres, amour de soi (tellement important quand on sait que pour donner de l’amour aux autres, il faut d’abord en avoir pour soi). Elle fait évoluer sa routine matinale au gré de ses envies, mais toujours en commençant par prendre soin d’elle. Même cinq minutes.
Ses conseils, aux personnes souhaitant se lancer, c’est de se créer un Miracle Morning qui leur ressemble. De ne pas faire l’erreur de vouloir coller à un idéal, mais d’appréhender l’exercice de manière à ce qu’il colle à notre personnalité et nos envies.
Elle rappelle très justement que le Miracle Morning ne doit pas se concevoir comme une règle stricte, mais comme un état d’esprit.

***

Hal Elrod affirme qu’il faut six semaines pour intégrer dans sa vie de manière profonde toute transformation de ses habitudes 🙂

D’après ma propre expérience mais aussi celles des autres femmes que j’ai pu interroger, le Miracle Morning est donc à utiliser dans le cadre d’une démarche globale de développement personnel. Il s’agit plus d’une vision de la vie plutôt qu’un exercice. Toutes les personnes m’ayant apporté leur témoignage s’accordent à dire qu’elles ont tiré de larges bénéfices de cette pratique. 
On peut également y faire appel en tant que déclencheur d’une prise de conscience globale, afin d’améliorer son cadre de vie.

Le Miracle Morning se prête tout à fait à un contexte de maternité. À condition de garder à l’esprit qu’il y a une physiologie du corps à respecter dans certains moments de la vie et l’allaitement en fait partie. Outre cette période sensible, j’ose croire que cette routine matinale est adaptable à tous les moments de la vie d’une maman. Avec des enfants et une maison à gérer, il est vrai que le temps est un élément précieux, et on peut se demander légitimement “Pourquoi sacrifier encore des minutes de repos ?” Pourtant le Miracle Morning est une parenthèse de bien-être, qu’aucune maman ne devraient se refuser. Rien ne vous empêche d’essayer 🙂 

Le Miracle Morning, c’est finalement  vous lever sur une note positive, comme un petit enfant le jour de Noël, avec excitation et bonheur. C’est vous qui choisissez de vous réveiller. C’est aussi vous qui choisissez de quoi seront composées les premières minutes de chaque nouvelle journée. Et ça croyez-moi, ça change tout, pour le reste de la journée, mais aussi pour votre vie. 

Allez-vous tenter l’expérience ?

Céline AFONSO-TIREL // community manager freelance et consultante en communication digitale, spécialisée blogging & réseaux sociaux à Bordeaux. Mais aussi ancienne blogueuse maternité, et créatrice du micro coaching sur Instagram. J’accompagne les entreprises, les marques et les indépendants dans la prise en main de leur présence digitale.
Me contacter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *