Réussir sa détox digitale quand on est community manager


Non classé / lundi, juillet 9th, 2018

S’il y a un bien métier qui exige une connexion permanente, c’est bien celui du community manager. Notifications, interactions avec les fans, modération urgente, messages privés, retours de newsletters, contenu à programmer, … Pourtant, c’est un travail qui nécessite autant de méthode pour gérer son temps en ligne qu’hors-ligne. Sinon, vous courrez droit au burn-out. La période estivale est le meilleur moment pour s’adonner (et s’initier) à la pratique du digital détox… elle permet de se recentrer sur le monde réel, ses proches, et finalement, sur l’essentiel. En tant que community manager, je dois avouer que se fixer des temps de déconnexion et un parcours semé d’embûches. Mais si vous vous astreignez à une certaine discipline, vous avez toutes les chances d’en tirer le meilleur bénéfice. Je vous donne mes astuces ?

Choisir le bon moment pour sa détox digitale

Idéalement, je vous invite à planifier vos journées de digital détox lors de vos congés, ou week-ends. Il faut donner du sens à cette déconnexion pour qu’elle puisse pleinement exister. Si vous n’êtes pas convaincu vous-même de son utilité, vous ne tiendrez pas.

À vous d’instaurer des temps sans portable, sans Internet, sans ordinateur, où vous pourrez vous recentrer sur l’essentiel de votre vie. Normalement, cela ne nécessitera aucune autre connexion que du lien humain…

Prévenir vos relations ultra-connectées

Nous avons récemment dîné avec des amis, évoquant au cours de la soirée un périple en famille à Ibiza, au sein d’un site totalement “roots” et déconnecté de la civilisation classique. Il y était d’usage de laisser de côté les téléphones portables. Notre couple d’amis, d’ordinaire très sollicité par leur travail (elle architecte à son compte, et lui chef des chantiers) y avait vu une chance de vivre l’instant présent pour la première fois depuis des années. Pour ce faire, ils ont veillé à informer famille, amis, clients, prestataires, partenaires et autres à l’avance, que pendant une semaine entière ils seraient totalement injoignables. Passées les premières 48h à chercher leur téléphone un peu partout (comme un vieux réflexe dont on doit apprendre à se débarrasser), l’expérience leur a semblé si bénéfique, qu’ils souhaitent la renouveler.

Je pense que le secret est là : avertir et anticiper les communications avant de couper le téléphone permet de vivre la digital détox plus sereinement. Surtout au début. Le temps où les notifications n’existaient pas n’est pas si lointain, souvenez-vous du bon vieux temps.

Proposer un remplaçant pour vos missions

Un bon social média manager aura préalablement programmé ses posts pour son temps de détox digitale, et validé en amont le contenu à publier.

Mais le community management basique relève surtout du dialogue avec le sociaunote, de l’interraction avec la communauté, et de la modération des propos tenus par celle-ci. Et c’est la gestion de cette partie qui nous intéresse. Une fois votre 4G coupée, il vous sera difficile d’honorer ces missions initiales !

En fonction de votre situation (employé, freelance…) plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Proposer à un confrère (ou une consoeur) de confiance de reprendre temporairement votre mission (possible pour les freelances)
  • Former une personne de la société qui vous emploie, afin qu’elle puisse à minima alerter en cas de débordement sur les pages sociales dont vous avez la charge (à voir avec votre employeur, la personne en question devant montrer un intérêt pour les médias sociaux et la communication)
  • Indiquer aux socionautes que le rythme sera ralenti en raison de vacances de l’équipe (mais je vous conseille d’associer cette solution à un des deux choix précédents, ne laissez jamais votre communauté seule sans surveillance)

S’entraîner à couper les notifications

Comme pour la pratique sportive, il vous faut un échauffement !

Je parle en connaissance de cause, et ne riez pas. En tant que mordus de réseaux sociaux (si vous êtes CM en tout cas), n’ayez pas la prétention de pouvoir couper de but en blanc, accordez-vous des petites sessions détox de courtes durées. Cela vous offrira un premier aperçu du lâcher-prise attendu par une telle pratique.

Quand une grosse partie de notre travail dépend d’une sonnerie de téléphone, admettez qu’il soit contre nature de ne plus en entendre aucune… tout en sachant qu’elles s’accumulent secrètement, hors de notre vue !

Les bons outils pour faire sa digital détox

Une application que je recommande souvent, pour l’utiliser moi-même depuis quelques années maintenant : Forest. Il s’agit d’une merveilleuse application en vérité : planter des arbres pendant que vous vous entraînez à ne plus toucher à votre téléphone, ça vous dit ? C’est la vocation de Forest. Vous pouvez programmer la durée pendant laquelle vous souhaitez mettre de côté votre appareil, si vous n’y touchez pas pendant ce temps précis, c’est gagné.

Pour les utilisateurs d’iPhone, vous pouvez aussi essayer la très bonne application Moment. Elle a pour vocation de vous indiquer votre temps passé sur votre mobile, mais également de vous alerter lorsque vous dépassez les limites que vous vous étiez fixées. Dissuasif, sans être trop agressif.

Peut-être conserverez-vous ce genre d’applications au-delà de votre “cure”… je vous le souhaite, elles sont d’une grande aide à la productivité et vous permettra de vous défaire petit à petit du FOMO (Fear Of Missing Out : la peur de manquer quelque chose, celle qui vous pousse à vous connecter sur Twitter pour checker un fil d’actualité sans but précis). Vous pourrez ainsi vous dégager des périodes de deep-working indispensables pour avancer sur vos projets.

Se recentrer sur le monde réel

Si vous ne prévoyez pas de passer vos journées de digital détox avec vos proches, alors il vous faudra nécessairement vous trouver des occupations dignes de ce nom. C’est le moment de vous remplir l’esprit, de vous offrir des cadeaux pour les yeux, d’écouter mieux aussi. Musées, théâtres, cinémas, promenades en pleine nature, baignades, sorties culturelles, rencontres afterwork, découvertes de nouveaux lieux, lecture, dessin ou peinture, musique, cuisine, jardin, laissez-vous enfin reprendre les activités trop longtemps délaissées du fait de la tyrannie du smartphone. Vous pourriez y prendre goût !

Combien de livres vous attendent chaque soir sur votre table de chevet, au profit d’un scrolling sans fin sur une timeline dénuée d’intérêt ? Il est grand temps de penser à leur faire un petit coucou.

 

Les bénéfices d’une digital détox sont nombreux et touchent à différents domaines de votre quotidien… mais sachez surtout qu’elle sera aussi bénéfique à votre travail. Car quoi de mieux pour revenir sur une relation saine, qu’une petite pause ? Nous sommes tellement assaillis de mille part par toutes ces notifications intempestives, provenant de moultes plateformes (qui ne connaît pas cette personne avec qui on échange sur Whatsapp, Instagram privé, Twitter DM, Messenger, Gmail and co, à en perdre le fil de la discussion ?!)
Profitez des journées de vacances qui s’annoncent, pour vous plongez pleinement dans l’instant présent et profiter des gens qui vous sont proches. Naturellement, ces conseils sont applicables par toutes les personnes souhaitant se détoxifier du monde digital, mon article dépasse la condition du community manager !
Sur ce, de très bonnes vacances à vous 🙂 

 

Céline AFONSO-TIREL // social média manager et coach en digital, spécialisée blogging & réseaux sociaux entre Bordeaux et Arcachon. Mais aussi ancienne blogueuse maternité, et créatrice du micro coaching sur Instagram. J’accompagne les petites, moyennes entreprises et indépendants dans la prise en main de leur présence digitale. Mes services sont ouverts dès la rentrée 2018, rencontrons-nous !
Me contacter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *